• Troubles spécifiques du langage

    J'ai eu l'occasion de suivre une animation pédagogique sur les TSL (Troubles Spécifiques du Langage) qui était très intéressante.

    Je vous joins mon compte-rendu qui contient des billes, des outils, des liens ... qui peuvent aider à aider nos Loustics.


    votre commentaire
  • Contrats

     

    J'ai travaillé avec des élèves au profil TDAH (Trouble envahissant du développement) et TC (Troubles du comportement).

    La difficulté principale était leur manque de capacités à se canaliser et donc à être disponibles pour les apprentissages.

    Du coup, j'ai essayé de construire des outils dans l'optique de leur donner des repères, leur faire prendre le contrôle de leur journée et de leurs apprentissages en leur donnant des soupapes et en leur proposant des solutions possibles si besoin.

     

    Voici :

    - un exemple de contrat entre eux et moi

    - une fiche d'objectifs quotidiens que je leur proposais et qu'ils complétaient eux-mêmes

    - un exemple d'emploi du temps visuellement adapté à l'élève pour lui


    2 commentaires
  • Travail avec AVS

    Les AVS, ces diamants bruts souvent vitaux pour des élèves aux besoins spécifiques et pour leur classe ...

    Les enfants pour lesquels un handicap est reconnu doivent être accompagnés avec une attention particulière. Une personne supplémentaire à leurs côtés apporte énormément (confiance en soi, soin, attention ...) et aide souvent à débloquer des situations complexes.

    Mais pas toujours facile de travailler en binôme avec une personne parfois mal formée et nous-même pas très à l'aise ni très compétent dans le domaine des particularismes !

     

    J'ai travaillé plusieurs fois avec une AVS. Et ça a souvent été très bénéfique. Mais j'ai rencontré une personne qui n'avait clairement pas les compétences, ni l'attitude adéquate pour aider un enfant en situation de handicap.

    Je vous passe les récits de ses frasques - pas de posture d'adulte en sortie, déguisement sexy pour le carnaval de l'école, petits cœurs dessinés sur l'agenda de l'élève, mauvaises réponses données, modification des consignes, critiques de l'instit face à la classe, coiffure pendant les apprentissages ...

    Ce n'était sûrement pas une mauvaise personne, juste qu'elle n'était pas faite pour ce travail. Mais il a bien fallu travailler avec elle, le temps que l'inspecteur comprenne que cette personne desservait l'élève.

     

    J'ai alors compris que pour travailler intelligemment pour l'élève, il faut parfois prendre le temps de poser les choses. Avec des conseillères pédagogiques, j'ai construit des documents de travail. Je vous conseille ce genre de documents pour :

    - favoriser une bonne relation professionnelle avec des rôles clairement établis

    - se questionner vraiment sur le rôle et la place de chacun

    - avancer ensemble pour l'élève, le faire évoluer dans son accompagnement

     

    Voici, un exemple de document de travail établi avec une AVS

     


    2 commentaires
  • Troubles du comportement

    Il y a deux ans, j'ai eu, dans une classe de CE2, un petit Loulou au passé plus qu'horrible qui avait développé des troubles du comportement. Il se mettait en échec volontairement alors qu'il était très intelligent. Il avait besoin d'attentions au point d'être sans cesse dans la provoc', à crier, taper les autres, les déranger, se moquer ...

    Bref, vous avez peut-être eu vous aussi l'occasion de travailler avec des enfants qui devraient avoir une place dans une école spécialisée type ITEP. On est tellement démunis dans ces cas-là ...

    Cette année-là, je me suis beaucoup posée de questions, j'ai travaillé en binôme avec une CPC ASH formidable qui m'a aidée à construire des outils qui ont été réellement positifs pour mon élève, pour la classe, pour moi et pour l'AVS qui l'accompagnait. C'est pourquoi j'ai envie de vous en parler.

     

    - Un emploi du temps qui avait pour objectif de varier au maximum ses modalités de travail (le lieu, le travail demandé, l'aide apportée, le cadre ...) tout en le faisant suivre des règles (l'emploi du temps est fixe, figé et imposé) et en essayant de l'intégrer au mieux à la classe, aux enseignements qu'elle suit. C'est un outil qu'il avait toujours sur lui, qu'il avait très bien intégré car il lui avait été bien explicité.

    LES + : Plus de changement de lieu brutal en cas de crise (comme aller voir la directrice quand c'est trop par exemple), des vrais repères et de l'autonomie,  une capacité de mouvement pour lui, une attention particulière, des soupapes ...

    - un cahier journal pour lui construit à partir du mien. Il y trouvait les couleurs de son emploi du temps pour savoir où il serait, avec qui. Mais aussi les consignes de travail, le programme de la journée et un tableau avec des objectifs qu'il devait évaluer en fin de journée. Si besoin, j'annotais son auto-évaluation.

    LES + : Encore de l'autonomie, de l'anticipation qui lui permet d'accepter davantage les changements de la journée, une responsabilisation avec les objectifs journaliers adaptés et clairement verbalisés ...

    - un exemple de plan de travail qu'il avait lorsqu'il avait des temps de travail hors de la classe, où il était moins impliqué psychologiquement et donc où il se canalisait plus facilement. Il n'était pas question de se débarrasser de lui, bien au contraire, ces temps étaient ponctuels et il les appréciait réellement. Il gérait ses plans de travail tout seul, car il avait les capacités intellectuelles, quand il n'était pas "chargé" émotionnellement, pour le faire.

    LES + : Autonomie, efficacité, responsabilisation

     

    Les documents ne seront peut-être pas suffisamment clairs, n'hésitez pas à me contacter pour en savoir davantage =)

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique