• Voici quelques pistes à suivre pour improviser quand on arrive dans une classe pour remplacer un ou une collègue et qu'il n'y a pas de "consignes" particulières données pour la journée.

    L'idée c'est d'être pertinent tout en ayant peu de matériel trimbalé !

     

    CYCLE 1

    Pour la maternelle, rien de tel, selon moi, que de proposer une journée thématique. Trouvez un thème que vous aimez, que vous pourrez décliner à l'infini et équipez vous autour de ça !

    J'ai choisi les pirates. Je vous explique rapidement ce que j'en fais.

    Remplaçant : des idées pour improviser

    Pour les cycles 1 voire 2, j'ai une mascotte "Monsieur Pirate" et son coffre au trésor ! Dedans je peux y mettre une clé USB "tête de mort" avec des fichiers audio, vidéo ou photos que je peux utiliser selon le matériel de la classe (et des trucs à imprimer parfois aussi ^^), des pièces d'or pour dénombrer par exemple, des Playmobils pirates pour une séance de langage, des jeux de cartes pirates (mémory, bataille ...) et 2 ou 3 albums sur le thème avec des fiches préalablement conçues (au cas où je puisse avoir accès à la photocopieuse =) ) que j'ai dans un porte vue.

    Voilà de quoi tenir laaaaargement et surtout ça les éclate ! =)

    Sachant qu'on peut compléter avec des activités selon le matériel disponibles dans la classe. Soit en restant dans le thème (par exemple, construire un bateau de pirate avec les Kappla) ou en sortant du total-pirate avec les autres supports pédagogiques.

     

    CYCLE 2

    * "Dessine et Raconte"

    Travail d'écriture pour des jeunes scripteurs. Modalités très souples.

    Par 2 : chacun il dessine quelque chose puis ils s'échangent leur dessin et proposent une phrase ou plusieurs (selon le niveau et la motivation) en partant du dessin.

    Seul : Ecrire ou recopier une phrase et l'illustrer.

    Par groupe : Élaboration d'une histoire à partager à la classe, écrite et/ou dessinée.

     

    Jogging d'écriture

    On peut faire écrire "librement" des cycles 2 avec des supports d'aide et des contraintes adaptés. Ils peuvent travailler seuls ou à plusieurs. L'idée est de travailler l'imagination, la réflexion, les écrits spécifiques (liste, recette, ...)

    Exemple de sujets d'écriture pour des jeunes scripteurs : ici 

     

    * Jeu du furet

    En se lançant un objet léger (type balle) les élèves doivent compléter une suite numérique initiée par l'enseignant. L'élève doit attendre de recevoir l'objet dans les mains pour compléter la suite et relance l'objet à un camarade pour qu'il prenne le relai.

    Exemples : 31 - 32 -33 ...              81 - 82 - 83  ...              2 - 4 - 6 -8 ...             10 - 20 - 30 ...            

     

    * Poésie ou chanson

    Avoir sous le coude un poème ou un chant (soit un que vous aimez particulièrement, soit un adapté à la saison, aux événements ...)

    Les élèves pourront la recopier, l'illustrer, la répéter (avec la classe, par groupe, par binôme). On peut travailler la mise en voix, la mise en scène. 

     

    * Jeux collectifs extérieurs

    Si il y a la possibilité, il ne faut pas hésiter à sortir de la classe et à proposer un jeu collectif type Béret qui nécessite peu voire pas de matériel et qui peut permettre des variantes intéressantes -> calcul mental, langues étrangères ...

     

    CYCLE 3

    * Dictée négociée : la classe contre moi ^^

    J'improvise un texte (souvent autour du fait que leur enseignant est absent, que je remplace pour la journée, qu'on va faire ci et ça ...), ils doivent seuls puis ensemble écrire le texte sans erreur. Pas obligé de corriger après individuellement, c'est la production finale de la classe qui compte !

    Exemple : "Aujourd'hui, notre enseignante est absente pour des raisons de santé. Rien de grave, elle reviendra vite. En attendant, c'est Madame ****** qui travaille avec nous. Nous allons réviser dur et surtout être des anges avec la remplaçante !"

     

    * Défi calcul

    Travail de groupe (je les regroupe selon leur place en classe). Ils doivent résoudre une équation longue en coopérant. C'est une activité bruyante car excitante mais où les élèves sont très acteurs. Tous les outils autorisés sauf la calculatrice. 

    Le premier groupe qui trouve le bon résultat marque un point. On peut faire plusieurs manches du jeu.

    Cette activité est très facile à décliner selon les classes : nombres entiers ou décimaux, additions, soustractions, multiplications, divisions, avec ou sans retenues, équations plus ou moins longues ...

    Exemple : (1 352 x 6) + (986 x 12) + (2 053 x 5) + (761 x 28) = ?

     

    * Jogging d'écriture

    L'idée c'est de proposer un sujet d'écriture libre. Les élèves proposent un écrit en suivant une consigne. Ce n'est pas quelque chose que je corrige, l'orthographe et la grammaire importe peu dans cette activité. Les élèves n'ont alors que peu de frein à écrire un maximum. Je mets un Timer pour contraindre d'un temps de travail et je propose à des élèves, selon le volontariat, de lire leur travail à la classe.

    Exemple de sujets d'écriture : ici 

     

    * Géométrie et arts

    Réalisation d'illusion d'optique ou de programme de construction élaborer ou de "bricolages" 3D en origami.

     

    Poésie, chanson, saynètes ...

    Avoir sous le coude un poème ou un chant (soit un que vous aimez particulièrement, soit un adapté à la saison, aux événements ...)

    Les élèves pourront la recopier, l'illustrer, la répéter (avec la classe, par groupe, par binôme). On peut travailler la mise en voix, la mise en scène. 

     

    Jeux collectifs extérieurs

    Si il y a la possibilité, il ne faut pas hésiter à sortir de la classe et à proposer un jeu collectif type Béret qui nécessite peu voire pas de matériel et qui peut permettre des variantes intéressantes -> calcul mental, langues étrangères ...

     

    * Une consigne, une production

    J'aime proposer aux élèves des "sujets" d'arts visuels qui soient ouverts mais contraints. Je m'explique : l'idée c'est de proposer un sujet "flou", qui demande réflexion et qui permet aux élèves de partir sur une production individuelle, personnelle.

    Il n'y a souvent qu'une contrainte : le matériel, le thème ... Pour le reste, l'élève doit construire son projet et le réaliser. 

    Il y a un temps de pratique et un temps de partage à la fin sur les choix et les techniques afin de développer l'observation et l'esprit critique.

    Exemple de sujets à lancer :   

     

    Voilà quelques activités simples à mettre en place et qui peuvent remplacer ou accompagner des minis-projets et des activités plus élaborées mais qui demandent souvent du matériel.

    Mais lorsque le remplacement dure plus d'une journée, il faut vite faire chauffer ses méninges pour proposer d'autres choses plus construites. 


    10 commentaires
  • Bien que nous faisons souvent ce métier pour avoir sa petite classe, mener ses projets, suivre ses élèves toute l'année ... On commence rarement avec cette chance et on doit tester des postes "à la noix" comme brigade de remplacements ou complément de service pendant quelques années.

    Alors, si on assumait ce poste ? Et même pire ... si on l'appréciait ?

    De toute façon, on n'a souvent pas le choix donc autant joindre l'utile à l'agréable ! Alors chiche !

     

    Remplaçant : et si on aimait ce poste ?

    Aller, sans tabou, listons les points positifs !

     

    - des découvertes de poste qu'on aurait jamais osés ou voulu demander et qui finalement ne sont pas si mal

    - des rencontres de collègues et l'infiltration incognito des écoles qu'on demandera peut-être plus tard ;)

    - moins d'investissement (hors remplacements longs) et, par conséquent, plus de place aux projets perso le soir, les weeekends et les vacances scolaires

    - moins de comptes à rendre, de réunions (équipe, parents d'élèves, inspection, partenaires ...)

    - des frais de déplacements indemnisés, ce qui augmente le salaire mensuel de manière non négligeable

     

    Il ne faut pas se le cacher, être remplaçant, c'est "boucher les trous" et comme une ancienne Inspectrice a dit en réunion :

    "Autant, quand vous êtes là, parfois on ne vous remarque pas. Autant, quand vous n'êtes pas là, on le remarque toujours !"

    Alors assumons notre côté "bouche-trous", ayons conscience qu'on ne nous demande pas grand chose de plus qu'assurer la sécurité physique et émotionnelle des Loulous, surtout quand on intervient à la volée pour la journée.

    Mais ce n'est pas pour autant qu'on est pas bourrés de qualités et qu'on ne peut rien apporter aux élèves, bien au contraire !

     

     

    Alors comment être un bon PE quand on est "juste" remplaçant ? Voilà comment je vois et je vis les choses =)

     

    1 - "Venez comme vous êtes"

         La priorité en remplacement c'est de répondre aux demandes des collègues quand il y en a (souvent lors de remplacements prévus). C'est respectueux du collègue qu'on remplace que de suivre au mieux ses attentes. MAIS, nous ne sommes pas dotés de personnalités multiples, on ne peut pas être lui, et la bonne nouvelle c'est que les élèves savent s'adapter ! 

    Alors pas de stress ! On fait au mieux avec ce qu'on est. Si on est calme, on ne crie pas plus qu'ailleurs; si on est rigolo, on ne lésine pas sur les blagues ... On reste ce qu'on est et on aura plus de crédibilité aux yeux des minis monstres !

     

    2 - Lâchez vous ! 

        Qu'il y ait des consignes de collègues ou non, on garde notre liberté pédagogique, alors libre à nous de fonctionner comme on le sent. Pourquoi pas faire des groupes pour la journée, bouger les meubles (à condition de rendre les locaux dans l'état préalable ^^), travailler dehors ... Du moment que l'on "agit de manière éthique ou responsable" (wink2 les CRPEistes), faites vous plaisir.

    Si en plus, il n'y a pas de demandes particulières du collègue remplacé, proposez à la classe des activités que vous aimez faire ! Si vous n'êtes pas historien, ne vous imposez pas d'en faire une séance. Vive les minis projets décrochés ! Et ça tombe bien, car c'est difficile de faire une séance sur les fractions dans la programmation pensée par un collègue - et il risque de ne pas apprécier qu'on chamboule ses plans annuels (Normal !)

     

    3 - Soyez flexible

    On vous annonce un CM2 et vous arrivez en maternelle ? Vous êtes face à une classe avec seulement 10 élèves présents ? Vous intervenez en ASH ?  Vous avez un ou plusieurs élèves avec une AVS dans la classe ? Vous devez assurer des décloisonnements ? Oups ! Il y a une sortie ? Vous accompagnez à la piscine ? ...

    On ne peut pas lister tous les scénarios sur lesquels on tombe. Donc, il faut essayer d'être souple et d'avoir dans son sac des équipements d'urgence. Encore une fois, on garde en tête qu'on est remplaçant et qu'on ne va pas attendre de nous les mêmes choses que celles assurées par des titulaires.

    On s'accorde le temps d'analyse face à des situations et on réagit du mieux qu'on peut car on a les compétences pour le faire !

     


     Exemples "d'équipements d'urgence" :

    - sac de piscine

    - paire de baskets, tenue chaude en cas de sortie improvisée

    - activités pré-préparées : sac à album, projets flash ... 


     


    6 commentaires
  • Carnets des remplaçants

     

    Je vous propose ici le partage d'un outil indispensable en tant que PE remplaçant : un carnet de suivi

    Quand on est amenés à vadrouiller d'école en école, de poste en poste, il est important de garder des traces des remplacements effectués pour nous même mais aussi pour l'administration qui peut demander des comptes en cas de rendez-vous de carrière par exemple.

     

    Vous y trouverez :

    - les infos administratives de votre école de rattachement

    - un calendrier de l'année avec les congés de votre zone

    - un planning mensuel à compléter

    - des tableaux de suivi des 108 heures

    - une grille de pointage des heures (gare aux rythmes 4 jours / 4 jours et demi selon les écoles)

    - des tableaux de mémoire des remplacements effectués

    - une grille de pointage des frais de déplacements

    - un exemple de fiche de liaison à photocopier et à laisser comme trace lors de votre passage pour un remplacement

    Carnets des remplaçants

    Carnets des remplaçants

    Carnets des remplaçants

    Vous pouvez y ajouter :

    - la carte géographique de votre zone d'intervention

    - le répertoire des écoles aux alentours

    - le répertoire des personnes ressources auxquelles vous pouvez avoir à faire (inspection par exemple)

     ...

     

    Version féminine      zone A       zone B       zone C

    Version masculine      zone A       zone B       zone C


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique